Présentation En savoir plus

 

Ajouter au panier

 

La pince à verouillage hydraulique est destinée à manipuler des cylindres de laminoir équipés de leurs empoises afin de les installer sur une rectifieuse. Les cylindres peuvent être manipulés par paire ou seul. Lorsqu’un seul cylindre est manutentionné, les empoises seront orientés afin de permettre leur dépose sur la rectifieuse.

Descriptif :

La pince est composée de deux modules d'ouverture/fermeture équipés chacun d'un vérin ouverture/fermeture et de deux vérins de verrouillage. La paire de bras composant chaque module est pourvue de quatre sabots de préhension en bronze afin de ne pas endommager la surface des cylindres. La portée des sabots sur le cylindre est située en extrémité de la surface de travail, au plus proche des empoises. Les deux modules sont synchronisés entre eux par un arbre de synchronisation équipé de deux pignons entrainés par des crémaillères disposées sur le bâti. Chaque mouvement hydraulique est équipé de fins de course électrique.

La partie supérieure du bâti est reliée à la chape de préhension par une couronne d'orientation à denture extérieure. La couronne est mise en mouvement par un moteur hydraulique équipé d'un pignon d'entrainement traité. La cinématique s'arrête sur des fins de course électriques placé devant un jeu de butées mécanique.

Le bâti est muni de deux palans à chaine développant chacun 1 000 daN. Ces palans, disposés à chaque extrémité du bâti, permettent la rotation des empoises afin de rendre possible la pose sur la rectifieuse. Chaque palan est piloté grâce à une boite à bouton pendante et est équipé de 3m de chaine.

Concernant la partie électrique, la pince est munie d’une armoire de commande réalisée en logique câblée. Elle permet la gestion de tous les mouvements et regroupe les auxiliaires de puissance, de commande et leurs protections.  La tension d'alimentation générale est 400V AC triphasé venant du pont roulant via un connecteur. La tension de commande est 24 V DC créée dans l'armoire de commande.

La chaine cinématique de rotation de la pince à tourets type PIR140 est composée de :

  • Un motoréducteur frein autobloquant d’une puissance de 0.75kW,
  • Un pignon d’entrainement de la couronne d'orientation,
  • Un limiteur de couple permettant de protéger le réducteur contre les surcharges,
  • Un jeu de fin de courses électriques limitant la rotation à 320°,
  • Un jeu de butée mécaniques limitant la rotation à 330°,
  • Un codeur absolu à interface PROFIBUS en prise directe sur la couronne d'orientation.

 

Protection :

Les pièces mécanosoudées sont sablées (SAE 2,5) avant l’application de :

  • 1 première couche antirouille
  • 2 couches de finition par peinture polyuréthane RAL1007 (jaune)
  • 1 couche de finition par peinture polyuréthane RAL 5002 (bleu) sur les carters
  • Stries noires RAL 9005 en partie basse des bras de préhension

 

Documentation :

Avant exécution, le plan d’ensemble du matériel reprenant ses caractéristiques essentielles vous est adressé pour approbation. A l’issue de la réception provisoire en nos ateliers, vous sont transmis les documents suivants :

  • Le plan d’ensemble du matériel,
  • La notice d’utilisation et de maintenance, incluant la documentation des éléments du commerce,
  • L’autocertification CE respectant la directive machines 2006/42/CE ainsi que la F.E.M.1.001 3ième édition révisée 1998.10.01,

Les calculs des pièces sous efforts seront réalisés par éléments finis. Ces calculs sont consultables en nos bureaux.

 

REFERENCES