Présentation En savoir plus Accessoires

 

Ajouter au panier

 

La pince à bobines est destinée à la manutention des bobines (bobines d'aluminium, bobines d'acier, bobines papaier) de tôle disposées axe horizontal. Les bobines sont manutentionnées par prise positive grâce à l’insertion dans leur noyau de deux sabots de préhension.

Descriptif :

Les principaux composants sont :

  • La chape de levage et le bâti : ils sont mécanosoudés et dépourvus de soudures portantes. Les soudures sont continues, bouclées et détentionnées par un recuit de stabilisation afin de prévenir la fissuration par fatigue. Ces composants sont assemblés mécaniquement par tenon/mortaise ou brochage afin de garantir la qualité et durabilité de ces assemblages.
  • Les coulisseaux (glissières supportant les bras) : ils sont massifs et réalisés en acier allié à haute limite élastique. Ils sont guidés sur rails en bronze dans le bâti de la pince.
  •  Les bras : ils sont réalisés à partir d’une âme massive équipée en partie basse d’un sabot de préhension curviligne soudé. Ils sont dépourvus de soudures portantes, les soudures sont continues, bouclées et détentionnées.

Chaine cinematique :

La chaine cinématique d’ouverture et fermeture des bras est électromécanique. Elle est composée en version standard des éléments suivants :

  • Un motoréducteur frein autobloquant : il est à l’origine du mouvement d’ouverture et de fermeture des bras et assure par sa conception l’immobilisation des bras,
  • Un pignon d’entrainement monté sur limiteur de couple à friction sèche : Ce montage permet de protéger le réducteur lorsque les bras ou les coulisseaux reçoivent des chocs. Ce pignon engrène les crémaillères de manœuvre installées sur les coulisseaux,
  • Un jeu de deux palpeurs articulés : ils permettent un arrêt de la fermeture des bras,
  • Un jeu de deux détecteurs de charge : ce dispositif de sécurité permet le verrouillage du mouvement d’ouverture des bras lorsqu’une charge est saisie,
  • Un jeu de deux colonnes lumineuses à 2 voyants : de couleur verte et un rouge, elles indiquent l’état des détecteurs palpeurs et détecteur de charge. Elles sont placées de chaque coté du corps de la pince.
  • Un jeu de fins de courses électriques,
  • Un jeu de butées mécaniques.

Protection :

Les pièces mécanosoudées sont sablées (SAE 2,5) avant l’application de :

  • 1 première couche antirouille
  • 2 couches de finition par peinture polyuréthane RAL1007 (jaune)
  • 1 couche de finition par peinture polyuréthane RAL 5002 (bleu) sur les carters
  • Stries noires RAL 9005 en partie basse des bras de préhension

Energie :

L’apport d’énergie électrique est assuré par un enrouleur de câble installé sur votre pont roulant. La pince est équipée d’une boite de dérivation. La partie commande et la gestion des différents détecteurs est gérée par le pont roulant.

Les tensions d’alimentation en version standard sont les suivantes :

  • La tension d’alimentation des motorisations est de 400V triphasé 50Hz.
  • La tension d’alimentation des détecteurs est de 24V DC.

Documentation :

Avant exécution, le plan d’ensemble du matériel reprenant ses caractéristiques essentielles vous est adressé pour approbation. A l’issue de la réception provisoire en nos ateliers, vous sont transmis les documents suivants :

  • Le plan d’ensemble du matériel,
  • La notice d’utilisation et de maintenance, incluant la documentation des éléments du commerce,
  • L’autocertification CE respectant la directive machines 2006/42/CE ainsi que la F.E.M.1.001 3ième édition révisée 1998.10.01,

Les calculs des pièces sous efforts seront réalisés par éléments finis. Ces calculs sont consultables en nos bureaux.

Options :

  • Dispositif d’orientation des bobines sur 330° par tête tournante intégrée
  • Protections amovibles installées sur le sabot, le palpeur et/ou au dos du bras de préhension
  • Crochets auxiliaires boulonnés sur le corps de la pince
  • Pesage à usage non-commercial et afficheur installé sur le corps de la pince
  • Graissage centralisé des quatre rails bronze de guidage des coulisseaux
  • Bâti spécifique pour pince à hauteur perdue réduite dans les cas de faible hauteur de levage
  • Dispositif de détection du noyau de la bobine et de détection de la face supérieure de la bobine, pour les installations automatiques ou les cas de visibilité très faible pour les opérateurs
  • Sabots de préhension escamotables dans le cas d’espace entre bobines très faible
  • Support de pince avec un ou deux escaliers

REFERENCES